Blog

Ille-et-Vilaine : tassement du sol et fissuration des maisons

Dans la commune de Pont-Péan, Christian Labbé constate avec dépit des fissures qui fragilisent sa maison. Les inondations et les sécheresses à répétition agissent sur le sol argileux sur lequel elle est bâtie. Sa maison est devenue invendable.

Des fissures qui gagnent du terrain

  • Bâtie sur un sol argileux, la maison de lotissement dans lequel M.Labbé vit depuis 2012 subit le « travail » du terrain.
  • Les sécheresses ont rendu le terrain friable, des crevasses sont également visibles à l’extérieur.
  • Qui plus est, l’eau de ruissellement ne pénètre plus.
  • Des fissures isolées se multiplient et affaiblissent la structure de sa maison.
  • Le propriétaire a le sentiment qu’il ne pourra plus la revendre. Alors qu’il l’a achetée 280 000 euros, elle ne vaudrait plus rien à ce jour.

Est-il envisageable de requérir un état de catastrophe naturelle ?

  • La demeure bâtie dans les années 1990 a subi des dommages imputables au climat : sécheresses et inondations seraient les causes des fissures.
  • Le propriétaire veut faire valoir ses droits.
  • Il estime qu’il peut réclamer des dédommagements dans le cadre d’une politique d’état de catastrophe naturelle.
  • La procédure pourrait s’échelonner pendant 2 ou 3 ans.

 

Vous êtes dans une situation similaire ?
Contactez-nous

Posté par :



Lamy Expertise

À propos de Lamy Expertise :