Blog

Construction neuve et malfaçons en série à Nîmes

Un chantier de construction avec des complications

Maria Tomé s’offre le luxe de devenir propriétaire en faisant construire sa maison à Nîmes en 2011. Peu après son emménagement avec ses 3 enfants, les défauts et non-conformités font rapidement leur apparition.

Lorsque le chantier de construction de sa maison démarre, Maria Tomé ressent certaines tensions entre le constructeur et les sous-traitants. Au cours des quelques visites de chantier effectuées par la propriétaire, cette dernière découvre la présence de défauts sur sa maison et en informe le constructeur. A la suite de quoi le constructeur lui défend de se rendre sur le chantier de construction de sa propre maison.

Dans le courant de l’année 2011, Maria Tomé prend réception de son pavillon neuf. Après avoir emménagé avec ses enfants, elle se rend vite compte des nombreuses malfaçons affectant son bien. Des non-conformités sont également relevées sur les prises de courant, les interrupteurs, le carrelage, le lavabo, ou encore la douche. L’année qui suit réserve également son lot de mauvaises surprises, à l’image de petites lézardes qui se forment sur la terrasse, ainsi que la façade. Tout l’intérieur de la maison est ensuite gagné par les fissures. De nombreux autres défauts font aussi leur apparition, comme par exemple les menuiseries PVC qui sortent de leurs charnières, ou encore la laine de roche qui chute du toit. Par ailleurs, de l’humidité se forme dans le logement, pour cause de ventilation défectueuse. Enfin, le compteur électrique de la maison a même été victime d’un incendie.

Toutes les économies de Maria Tomé ont été nécessaires pour réaliser cet investissement, à savoir 73.000 euros. Mais pour réparer tous les problèmes rencontrés dans son pavillon neuf, elle a du débourser près de 3.000 euros supplémentaires, frais d’avocat en sus. La propriétaire a mandaté une expertise, afin d’obtenir un rapport d’expertise solide, faisant état des malfaçons qui affectent sa maison neuve, afin de le présenter au tribunal de grande instance. Cette propriétaire sinistrée vit aujourd’hui dans l’attente d’une éventuelle indemnisation des désordres par l’assurance dommages-ouvrage.

affaissement lotissement fissures

Source : photo via Midi Libre le 21/05/2014

Posté par :



Lamy Expertise

À propos de Lamy Expertise :

Acteur majeur de l'expertise immobilière depuis 30 ans, LAMY Expertise éclaire et sécurise les décisions des particuliers. LAMY intervient partout en France et en Europe, en toute indépendance des groupes immobiliers ou financiers pour aider les particuliers sur les plans technique, économique et environnemental, mais aussi les professionnels, les entreprises et les tribunaux.