Constructions neuves : savoir identifier les malfaçons à l’origine de fissures

Construire une maison est une opération de plus en plus coûteuse, compte tenu du renchérissement du prix du gros oeuvre et de la main d’oeuvre. Parallèlement, la demande de la part des particuliers est moins forte qu’auparavant. Conséquence, le secteur de la construction souffre. Nombre de constructeurs et autres promoteurs, le plus souvent des petits acteurs, tentent de sauvegarder leur marge, en réalisant des économies sur la qualité et/ou le nombre des matériaux utilisés, par exemple. Ces malfaçons et non conformités techniques sont alors un terrain propice à l’apparition de fissures sur les constructions neuves. Savoir les reconnaître à temps est un bon moyen d’éviter le phénomène de fissuration irréversible.

 

 

L’oubli des armatures. Votre maison est vulnérable

Le constructeur peut avoir négligé la mise en place d’armatures dans la structure du bâtiment. L’absence de chaînages représente un danger  pour l’intégrité d’une maison neuve. La maison peut se fissurer, au niveau des couronnements des parois et des planchers, ainsi qu’aux angles des maçonneries. La fissuration est inévitable lorsque une eau souterraine ruisselle à proximité des fondations (phénomène d’affouillement) ou en cas de tassement différentiel, lié au retrait-gonflement des argiles.

L’absence de joint de dilatation et la dislocation des maçonneries

La fissuration entre deux corps de bâtiment est connu pour être trop souvent constaté. Des fissures peuvent apparaître entre une maison et son extension adjacente, un garage, par exemple. Ces fissures s’expliquent, la plupart du temps, par une mauvaise réalisation des travaux. Par exemple, l’oubli du joint de dilatation. Ce dernier permet d’éviter les déformations de la structure, à cause des fluctuations de température, et surtout de rendre l’ensemble cohérent et homogène, pour éviter les tassements différentiels.

Mauvaises fondations. Mauvaises fissures

Les fondations garantissent la stabilité de la maison, grâce à une répartition homogène de sa charge sur le sol. Elles représentent le support et l’assise de la construction. Le type de fondation d’une maison (semelles filantes, radiers, fondations semi-profondes ou profondes selon les cas) est choisi en fonction de la nature du sol (pente, inondabilité, composition géologique, etc.). Parfois, les fissures sur les maisons sont liées directement à un mauvais choix, du constructeur, du type de fondations. Parfois encore, à une réalisation des fondations ne respectant pas les règles de l’art.

La contrepente. Indispensable pour éviter les fissures

On parle de contre-pente, lorsqu’à la périphérie des murs, l’inclinaison du sol est telle que les eaux pluviales ne peuvent pas atteindre la construction. La contrepente permet d’évacuer les eaux pluviales à distance des fondations de la maison. Elle permet d’éviter le déplacement des particules de terres, appelées fines, sous l’ouvrage et ainsi, d’éviter le phénomène d’affouillement. Si la pente n’est pas suffisante et/ou absente, alors les fondations peuvent se déchausser et la construction se fissurer (tassement différentiel).

Des canalisations en bon état. Votre maison en bonne santé

Lorsque les canalisations enterrées, à proximité des murs, sont en mauvais état, cassées, déboîtées ou percées, l’eau qui s’en échappe peut devenir une menace pour structure du bâtiment. Le ruissellement de l’eau a proximité des fondations peut être à l’origine de tassements différentiels. Les fissures, qui en résultent, sont généralement graves pour l’intégrité de la maison et même la sécurité des personnes.

Faire le lien entre les malfaçons et les fissures

L’examen des fissures nécessite une parfaite compréhension des dispositions constructives des maisons individuelles. Il requiert, également, une bonne connaissance de la pathologie (forme, orientation, taille et localisation des fissures sur le bâtiment). Nos experts fissures vous aident à identifier l’origine des fissures et à déceler les facteurs aggravants, telles que les malfaçons et non conformités techniques, pour vous défendre, par exemple, face à un constructeur.
Fissures prévention