Comment prévenir l’apparition de fissures sur sa maison ?

L’histoire est connue par nombre de propriétaires : vous faîtes construire une maison, livrée en bon état et des années plus tard, des fissures la défigurent et la déshonorent. S’en suit un parcours du combattant, en vue d’une hypothétique indemnisation par la compagnie d’assurance. Les travaux sont souvent compliqués sur le plan technique et les choix pas toujours adaptés. Alors plutôt que d’avoir à gérer une situation compliquée et éprouvante lorsque le mal est fait, comment éviter que des fissures n’apparaissent pas sur votre maison ?

 

Fissures prévention

 

Mouvements de terrain. Les aléas du sol révélés

Les mouvements de terrains sont à l’origine de nombreux cas de fissures. Le BRGM est un établissement public de référence, qui établit une cartographie des régions touchées par le phénomène de gonflement des argiles et des glissements de terrain en pente. Avant de construire, consultez la carte d’aléas de votre département. C’est une précaution pour avoir une première idée des risques.

Identifier les épisodes de catastrophe naturelle passés

Chaque année, plusieurs communes sont concernés par l’état de catastrophe naturelle, pour les dommages causés par les mouvements de terrain différentiels, consécutifs à la succession d’un état de sécheresse, après une phase d’hydratation hivernale des sols. Les arrêtés interministériels sont disponibles dans la presse ou encore sur le site de LAMY Expertise.

L’étude de sol. Prévenir plutôt que guérir les fissures

La profondeur, le dimensionnement et la rigidité des fondations, ainsi que la manière dont elles sont coulées dépendent des caractéristiques mécaniques du sol. En phase de construction, l’étude de sol n’est pas obligatoire, sauf avis contraire de la mairie. Par souci d’économie – son coût n’étant pas négligeable – constructeurs comme particuliers, rechignent parfois à la réaliser. Par souci pour l’intégrité de votre maison, nous préconisons l’étude de sol pour évaluer précisément la profondeur nécessaire à une bonne tenue des fondations et les éventuelles mesures de rigidification.

Même une petite malfaçon a de grandes conséquences

Les malfaçons dans le bâtiment sont monnaies courantes. Leur impact sur l’intégrité de la construction vont de simples désordres d’ordre esthétiques, à de graves lézardes, symptomatiques d’une structure disloquée ! En cas de doutes, sur les dispositions constructives de votre maison, nos experts peuvent vous aider. En amont pour vous assurer que la conception est bonne, comme en aval, pour vérifier la conformité de l’ouvrage et déceler les éventuels défauts (corrosion des armatures, absence de ferraillages dans les murs, etc.).

Plus de vérifications sur la construction. Vers une meilleure sécurité

Sous l’effet du ruissellement des eaux pluviales, les fondations peuvent progressivement se déchausser. Pour éviter que la structure de votre maison ne se déforme et que des fissures n’apparaissent sur les murs, vous pouvez vérifier plusieurs points : la performance du système d’évacuation d’eau pluviale, l’efficacité du drainage autour de votre maison et encore la présence d’une contrepente.

Zones à risque. Consolider la structure d’une maison déjà construite

Une maison construite sans étude de sol présente le risque de se fissurer. Si la secteur géographique a été soumis des mouvements de sols, mieux que de réaliser un traitement curatif lourd, une fois les fissures apparues, il est possible de faire des travaux préventifs. La technique généralement employée consiste à renforcer les fondations par des micropieux en métal et béton injecté sous pression. Nos experts peuvent vous conseiller sur les solutions préventives envisageables.

Fissures prévention