Blog

Sécheresse et argile, quels impacts sur les habitations ?

Chaque année, lors des périodes de fortes chaleurs, la terre de votre jardin se craquelle tandis que votre maison montre quelques signes de fragilisation avec l’apparition de nouvelles fissures ou un début d’affaissement. A travers cet article, vous découvrirez les raisons de ce phénomène ainsi que la particularité des sols argileux et quelques astuces pour y remédier.

Un phénomène naturel néfaste pour le bâtiment

En été, les fortes chaleurs et l’absence prolongée de pluies déshydratent les sols superficiels profonds. Cette diminution de la teneur en eau entraîne une dessiccation, un assèchement des sols et il s’avère que les terrains argileux y sont très sensibles. En effet, les argiles ont la particularité de voir leur consistance changer en fonction de leur teneur en eau. Au fil des saisons, leur consistance va donc se modifier : lorsque qu’ils sont asséchés, les sols argileux deviennent durs et cassants tandis que lorsqu’ils sont soumis à un certain degré d’humidité, ils deviennent souples et malléables. Selon leur minéralogie et leur typologie, les argiles ont tendance à se rétracter et gonfler engendrant des variations plus ou moins importantes de volume, cela s’appelle le phénomène de retrait-gonflement. Sous les bâtiments, ces fluctuations de la teneur en eau ne sont pas homogènes (ex : l’évaporation de l’eau présente dans le sol sous votre maison sera plus longue que l’évaporation dans votre jardin) et entraînent des tassements différentiels aux conséquences particulièrement néfastes telles qu’un affaissement ou des fissurations sur l’ouvrage.   Afin d’être plus explicite, voici un schéma répertoriant l’ensemble des phénomènes liés à la sécheresse. Dans un premier temps, la chaleur et le soleil amorcent l’évaporation de l’eau. Les arbres et arbustes plantés à proximité de votre maison auront, quant à eux, tendance à absorber l’eau encore présente à proximité pour leurs propres besoins, il s’agit de la succion par les racines. Les différentes couches du sol vont se dessécher progressivement en laissant apparaître des crevasses de plus en plus profondes dans votre jardin. La dessiccation des sols engendrera une diminution de volume aussi bien verticale se traduisant par un tassement qu’horizontale avec l’apparition de crevasses. Ces tassements différentiels plus ou moins localisés provoqueront à plus ou moins long terme des fissurations sur votre maison. Ci-dessous un exemple des désordres pouvant apparaître sur les habitations suite à une période de sécheresse :

origines fissures construction

 

L’apparition de fissures

origines fissures construction

 

Un affaissement de la structure

origines fissures construction

Crédit photos : URETEK®

 

Quelques solutions et conseils pour y remédier

Bien que les désordres puissent être impressionnants ce n’est pas une fatalité. Il existe à l’heure actuelle diverses solutions pour remédier aux tassements différentiels liés à la sécheresse et les prévenir. Selon le ministère de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables, voici quelques dispositions à suivre :

  • L’adaptation des fondations de votre habitation : il est nécessaire de vérifier que les fondations de votre maison sont bien adaptées à la typologie du sol sur lequel elle est construite. Il est important de souligner qu’en fonction de la nature du sol, les fondations auront besoin d’être plus ou moins profondes afin de s’adapter au phénomène de retrait/gonflement. Si tel n’est pas le cas, sachez qu’URETEK® a développé le procédé breveté Deep Injections® permettant de renforcer les fondations des ouvrages tout en retardant et limitant des cycles saisonniers d’hydratation/déshydration. Cette technique exclusive consiste en l’injection d’une résine fortement expansive dans le sol pour en améliorer la résistance dynamique et diminuer la perméabilité. Cela a pour conséquence la stabilisation des sols argileux en cas de nouvel épisode de sécheresse.
  • L’éloignement de la végétation de votre maison : cette disposition est simple à mettre en œuvre, il vous suffit de prévoir une distance égale à 1 ou 1,5 fois la hauteur de l’arbre ou arbuste à maturité par rapport à la construction. Si cette distance n’est actuellement pas respectée, il est fortement recommandé d’abattre les arbres en question. Cela aura pour but d’éviter au sol sous fondation d’être soumis à d’importantes variations de la teneur en eau suite à l’action de succions des racines. Une autre alternative peut aussi être envisagée avec la mise en place d’un écran anti-racines le long des façades d’une profondeur supérieure à celle du système racinaire de l’arbre (prévoir une profondeur minimale de 2 m).
  • L’ajout d’une ceinture étanche autour de votre résidence : en installant une ceinture étanche ou un trottoir périphérique d’environ 1,5 m de large tout autour de la construction, vous la préserverez ainsi de l’évaporation lors de la saison chaude et de l’humidité en période d’intempérie.
  • Vérifier le bon état de vos canalisations et réseaux d’eau : pour des raisons évidentes, les fuites de réseau ou une mauvaise gestion de l’écoulement des eaux pluviales peuvent favoriser la création de zones humides et donc engendrer d’importantes variations de la teneur en eau dans le sol. Il faut donc s’assurer du bon raccordement des réseaux d’eau au réseau collectif et veiller à ce que les canalisations soient parfaitement étanches.
  • Limiter les sources de chaleur : il n’est pas rare que les sous-sols des bâtiments dégagent de fortes émissions de chaleur notamment avec la présence d’une chaudière. Pour pallier à cette problématique, il est possible de prévoir un dispositif d’isolation thermique des murs se situant à proximité de cette émanation de chaleur.
  • Penser à désolidariser les différents éléments de structure : si vous avez prévu de réaliser une extension sur votre maison et que les 2 constructions disposent de fondations différentes, il est fortement conseiller de les désolidariser par l’ajout d’un joint de dilatation. Ainsi si l’une des deux parties s’affaisse, le joint de dilation pourra absorber les mouvements différentiels et ralentir l’apparition des désordres sur la seconde construction. Avant d’entreprendre la moindre adaptation, nous vous recommandons de prendre contact avec un spécialiste qui vous aiguillera et pourra vous conseiller plus précisément sur la démarche à suivre. En savoir plus sur les procédés d’amélioration de sols URETEK® >>

Voir aussi « La sécheresse, un danger pour sa maison ! » proposé sur www.lamy-expertise.fr

Posté par :



Lamy Expertise

À propos de Lamy Expertise :

Acteur majeur de l'expertise immobilière depuis 30 ans, LAMY Expertise éclaire et sécurise les décisions des particuliers. LAMY intervient partout en France et en Europe, en toute indépendance des groupes immobiliers ou financiers pour aider les particuliers sur les plans technique, économique et environnemental, mais aussi les professionnels, les entreprises et les tribunaux.