Les fissures superficielles : ne pas confondre petites fissures et fissures superficielles

Une fissure superficielle se définit par le fait qu’elle n’a pas de danger structurel sur l’ouvrage qu’elle impacte. Contrairement aux idées reçues, une fissure fine et de faible longueur n’est pas la garantie d’un caractère inoffensif. Sa profondeur, son positionnement et le fait de traverser les éléments constitutifs de la maison sont les vrais indicateurs de l’aspect superficiel ou structurel d’une fissure.

Où peut-on trouver des fissures superficielles ?

Les fissures superficielles peuvent se trouver partout sur une maison. Il y a néanmoins des lieux plus propices aux fissures superficielles. Les façades, par exemple, sont sujet au faïençage qui est un type de microfissures superficielles. On peut aussi fréquemment trouver des fissures sans danger à la jonction des doublages en placoplâtre au mur et/ou au plafond. Ce sont les cas les plus courant.

Maisons : quelles sont les causes des fissures superficielles ?

Concernant le faïençage, elles sont dues à la mauvaise application d’un enduit ou au mauvaises conditions de séchage de celui-ci. L’enduit est alors affecté sans que le support soit impacté. Concernant les fissures superficielles, sur doublages murs et/ou plafond, elles sont dues à la mauvaise réalisation des bandes ou joints entre les plaques de placoplâtre, par exemple.

Comment réparer les fissures superficielles sur un mur ?

Les fissures superficielles sont donc des désordres d’ordre esthétique. Une fois diagnostiquées comme telles, elles peuvent être reprises par des techniques telles que l’enduisage, la pose de calicot ou encore avec une toile de rénovation. Pour les enduits de façade fissurés, la réfection totale de l’enduit est souvent nécessaire si l’on souhaite retrouver un aspect et une couleur uniforme.


Vos questions au jour le jour :

  • Puis-je reboucher les petites fissures sans risques ?
  • Comment réparer un enduit abîmé ?
  • Pourquoi des petites fissures réapparaissent ?