Les fissures sur isolation thermique : qu’est-ce qui se fissure ?

Les systèmes d’isolation thermique par l’extérieur sont des sandwichs composés de plusieurs éléments : panneaux isolants, armature, sous couche et RPE (revêtement plastique épais). On imagine mal les panneaux isolants, souvent en polystyrène faire l’objet d’un phénomène de fissuration. Ce sont en effet les sous-couches et RPE (ou sous-enduit et enduit) qui se fissurent lors d’épisodes de gonflements des panneaux. Explications.

Fissures isolation thermique

Fissures sur isolation thermique : les panneaux à l’origine du désordre

Ce sont les panneaux isolants qui, soit posés sans joint, soit stockés à la chaleur avant mise en oeuvre et se rétractant une fois en place, génèrent l’apparition de spectres puis de fissures le long des emplacements des joints. Une fois le phénomène aggravé par l’infiltration d’eau dans les fissures, la chute de pans complets d’enduit est à envisager, voire de l’isolant, remettant alors en cause l’intégralité de l’ouvrage.

Fissures sur isolation thermique : le sous-enduit, coupable caché

Les fissures, bombements et tuilages sur les isolations thermiques extérieures résultent aussi du mouvement dimensionnel des panneaux isolants dont une des causes majeures est l’insuffisance du sous-enduit. Un problème de mise en oeuvre des systèmes d’isolation thermique par l’extérieur (ITE) bien connu des fabricants qui travaillent à simplifier cette mise en oeuvre pour minimiser fissures, ponts thermiques et autres désordres en lien avec l’ITE.

Fissures sur ITE : des fissures proportionnelles à la taille des panneaux

Les fissures intervenants sur les jointures des panneaux, les sollicitations de l’enduit, et les contraintes sur ces derniers sont d’autant plus marqués que les panneaux sont grands. La taille des fissures ne sera donc pas proportionnelle au désordre mais elle risquera, cependant, d’accélérer les dégradations dues aux infiltrations par les fissures les plus conséquentes.


Les fissures sur les revêtements de façade :