Comment un tassement différentiel génère-t-il des fissures ?

Le tassement différentiel est, par définition, un enfoncement non uniforme du sol, sous l’effet d’une charge. C’est une typologie particulière de mouvement de terrain. A contrario d’un mouvement de terrain uniforme qui suggère un déplacement global, le tassement différentiel est un mouvement générant des forces qui peuvent prendre des directions contraires et donc se répercuter sur les structures en aplomb de ce tassement. Le différentiel de niveau généré par le tassement, s’il est assez puissant, se retrouvera dans la structure de la maison ou du bâtiment au-dessus. L’exercice de ces forces aura pour résultat l’apparition de fissures qui auront été générées par un ou des tassements différentiels.

Fissure tassement différentiel

Les causes des fissures par tassement différentiel

Si l’on souhaite déterminer les causes des fissures dues à un tassement différentiel, il convient donc de définir l’origine du tassement. Il existe plusieurs possibilités. Un tassement peut être généré par une mauvaise gestion des eaux pluviales. De par leur action affouillante, les eaux pluviales entraînent des particules de terre qui, au fur et à mesure, ont une action déchaussant les fondations d’un édifice ou d’une maison. Un retrait-gonflement des argiles peut aussi être à l’origine de tassements différentiels. Le sol français, constitué de zones à risques concernant les argiles, est propice à des épisodes de retrait-gonflement, qui peuvent même être qualifiés en catastrophe naturelle, permettant une potentielle indemnisation de la réparation des fissures par les assurances, lorsque l’état de catastrophe naturelle est décrété par arrêté d’état.

Comment se prémunir des tassements différentiels

Il semble peu crédible de vouloir se prémunir des tassements différentiels. Ceux-ci peuvent survenir de manière imprévisible. On peut, par contre, se prémunir des conséquences d’un tassement différentiel. Comment ? En adaptant la construction de son habitation aux caractéristiques de l’environnement et du sol sur lequel l’on prévoit construire. Premièrement, une étude de sol est impérative pour pouvoir adapter les fondations de son bien immobilier, pour qu’elles résistent aux sollicitations attendues. Deuxièmement, il faut porter une attention particulière au système de gestion des eaux mis en place : drain, zinguerie, vide-sanitaire afin que celui-ci évacue correctement toutes les eaux et évite leur stagnation. Enfin évitez de construire sur les zones à risque. Les zones ayant connus des catastrophes naturelles pour cause de gonflements argileux, coulées de boues, inondations sont toujours des zones à risques.

Les fissures dues au tassements différentiels peuvent-ils générer d’autres désordres ?

Les tassements différentiels sont classés dans les phénomènes d’effondrement. Par répercussion, il est envisageable que la structure reposant sur le point de tassement subisse le même sort, les fissures par tassement en seront les prémices. Si le phénomène n’en arrive pas à ce point, les fissures peuvent malgré tout être infiltrées et donc causer l’apparition de salpêtre, moisissures et affaiblir la structure. Il convient de traiter rapidement les causes de fissures dues aux tassements différentiels, sous peine de très mauvaises surprises.


Les autres typologies de fissures :