Fissures dans le cadre des catastrophes naturelles : comment être indemnisé ?

Il y a aujourd’hui, près de 4,5 millions de maisons concernées, en France, par un état de fissuration dû aux catastrophes naturelles, notamment les sécheresses. La sécheresse est la deuxième cause de catastrophes naturelles déclarées en France, après les inondations. Et qui dit sécheresse, dit risque de fissures. En cas de sinistre officiellement reconnu par l’état, vous avez une chance d’être indemnisé par votre assurance. Quelle est le processus pour être dédommagé ?

Recours catastrophe naturelle sécheresse fissures

Fissures dans le cadre des catastrophes naturelles : les démarches

Il existe deux conditions, comme évoqué précédemment, pour être indemnisé :

  • Être reconnue en zone sinistré par arrêté ministériel, après demande de la commune concernée.
  • Être assuré pour son bien

Si vous remplissez ces deux conditions, et subissez des fissures suite à un événement de catastrophe naturelle, vous avez 10 jours, pas un de plus, pour envoyer un courrier à votre assureur, afin de solliciter la constitution d’un dossier dans le cadre de l’arrêté. Sera ensuite envoyé un expert par votre assurance afin de déterminer si vos fissures ont bien pour cause la sécheresse déclarée en catastrophe naturelle, ou si elles sont dues à un autre facteur. A ne pas douter qu’avec l’explosion des phénomènes de sécheresse, les assurances vont avoir tendance à pointer d’autres causes pour éviter l’indemnisation.

Fissures dans le cadre des catastrophes naturelles : bien étayer son dossier

Dans le cadre de l’apparition de fissures suite à une catastrophe naturelle, être proactif sera primordial pour faire valoir vos droits. Si vous attendez sagement que l’expert d’assurance vienne analyser votre maison, il y a de fortes chances pour qu’au final, il déclare que la cause des fissures soit un autre facteur externe à la catastrophe naturelle. Sachant qu’il fait face majoritairement à des personnes qui ne connaissent pas le bâtiment, l’assureur esquive toute attaque et argumentation inverse. Pour pouvoir avoir un impact, il convient de prendre des photos, se renseigner sur la topologie du sol de votre terrain, refaire l’historique de votre maison et moduler ces éléments pour argumenter que la catastrophe naturelle est bien l’élément déclencheur de vos fissures. Si, comme le prévoit votre assureur, vous ne connaissez pas le bâtiment, faîtes-vous assister d’un expert indépendant pour bâtir votre argumentaire.

Fissures dans le cadre des catastrophes naturelles : ne pas tricher

Un mauvais réflexe lors de prise à charge assurantielle est de tenter d’intégrer des fissures plus anciennes ou en non-rapport avec l’événement de sécheresse ou d’inondation. Si l’expert d’assurance arrive à prouver qu’une partie des fissures déclarées ont une autre cause, il fera l’inverse de ce que vous recherchiez et connectera l’ensemble des fissures à cette cause externe. Soyez factuels, objectifs et transparents et vous conserverez vos chances de prise à charge.

Contact assurance fissure


Vos questions du jour concernant le recours en catastrophe naturelle pour les fissures :

  • Que faire en cas de refus de prise en charge des fissures en catastrophe naturelle ?
  • Comment déclarer les fissures sur ma maison liées à la sécheresse ?
  • Où trouver un modèle de déclaration des fissures pour son assurance en catastrophe naturelle ?

Les recours en assurance pour les fissures :