Les fissures dans l’achat ou la vente d’un bien immobilier

Fissure vente achat bien immobilier

Les fissures, lors de la vente ou l’achat d’un bien immobilier, peuvent présenter plusieurs désagréments. Il se situent aussi bien au niveau technique, que vénal et même juridique. Les fissures, lors d’une transaction, font planer le doute quant à la pérennité du bien d’un point de vue technique. Elles sont un frein à la vente, car source de grande anxiété chez les potentiels acquéreurs. Même la dévaluation du prix de la maison ne suffit pas toujours à vendre un bien fissuré. Et enfin, les notions de recours en vice-caché et/ou dol impactent la responsabilité financière sur la réparation de fissures lors d’une transaction immobilière.

De l’intérêt d’expertiser les fissures pour vendre son bien immobilier

Que vous les répariez ou que vous apportiez les preuves de non-dangerosité sur le bien que vous voulez vendre, il vous faut expertiser vos fissures avant la transaction. Le rapport de l’expert vous indiquera que faire pour stabiliser vos fissures si elles sont évolutives. Ou, a contrario, sera la garantie qu’elles en sont plus actives. Dans un cas comme dans l’autre vous aurez l’éclairage nécessaire pour prendre la meilleur décision. Vous pourrez décider de reprendre les fissures et les embellissements avant la transaction, ou bien vendre le bien “en l’état” avec le rapport d’expertise indiquant l’ensemble des dangers pathologiques afin que l’on ne puisse vous accuser de vice-caché ou dol. Tout savoir sur comment rassurer son acquéreur ici.

Fissures sur maison en vente, un impact important sur le prix

Pourquoi l’impact de fissures sur un bien immobilier impacte tant le prix de vente ? Tout d’abord, car cela génère de l’anxiété chez les potentiels acheteurs, craignant pour la pérennité de la maison. Plus rationnellement, car il est difficile d’estimer, sans expertise, le coût probable de remise en état des fissures. De ce fait, la dévaluation du prix du bien pourra être importante afin de couvrir le “pire scénario envisageable” pour l’acheteur. Plus les enjeux financiers de réparation sont précis et connus, et mieux la vente est maîtrisée par le vendeur. L’expertise est un moyen efficace d’avoir une vision claire des enjeux.

Fissures sur bien immobilier : notion de vice-caché et de dol

Vice-caché et dol sont deux notions très importantes à comprendre dans le cadre de vente de biens immobiliers. Un vendeur, de bonne foi, vend sa maison à un acquéreur qui découvre des fissures plusieurs mois après l’achat qui étaient présentes lors de l’achat mais n’était pas explicitement visibles. Ce dernier se retourne contre le vendeur et peut demander dédommagement sur le prix d’acquisition. Même de bonne foi, le vendeur peut être sollicité. C’est la notion de vice-caché. Si les fissures découvertes par l’acquéreur ont été volontairement dissimulées par le vendeur et que cela est prouvé, nous sommes dans un cas de dol. C’est un cas juridiquement lourd pouvant aller jusqu’à l’annulation de la vente et la demande de dédommagement. Si une expertise avait eu lieu sur le bien, les fissures auraient été mises à jour. A défaut, c’est la responsabilité de l’expert qui aurait été mise en jeu, si son rapport d’expertise est à responsabilité engageante. Toutes les informations utiles pour l’achat d’un bien immobilier fissuré en cliquant-ici.

Contact fissures achat vente bien immobilier