Quels recours en cas de fissures ?

A partir du moment où des fissures apparaissent sur votre maison, vous avez deux possibilités de recours : faire appel à une assurance qui couvre les causes des fissures ; ou encore un recours juridique envers la personne responsable des fissures. Voire encore l’assurance refusant abusivement de vous dédommager. Voyons les options de chaque cas.

Recours fissures

Recours assurantiel en cas de fissures

Le premier recours auquel l’on pense quand on constate l’apparition de fissures est l’assurance. L’assurance multirisques habitation notamment. Il faut cependant savoir que celle-ci ne prendra potentiellement en charge votre demande que dans le cadre d’un arrêté de catastrophe naturelle. Si votre logement est récent (moins de dix ans), vous pouvez solliciter les assurances dommages-ouvrages ou directement décennales si vous n’avez pas souscrit de dommages-ouvrage (normalement obligatoire). Les garanties légales des constructions neuves vous couvrent, normalement, sur la période des dix premières années après la réception de votre maison.

Fissures maison : recours juridique

Le recours juridique peut être utile contre diverses parties : votre assureur si vous pensez que celui-ci vous a injustement refusé une indemnisation ; contre un voisin ou la collectivité si des travaux réalisés par eux ont impacté votre maison et fait naître des fissures ; ou encore contre le vendeur de votre logement si des désordres prennent leur origine dans des événements précédant votre achat, que cela soit intentionnel ou non. On parle alors de vice-caché ou de dol.

Comment savoir quel recours engager en cas de fissures sur sa maison ?

Afin de savoir quel recours engager, il faut savoir ce qui est à l’origine des fissures. La cause mise à jour, il est dès lors plus aisé de définir quelle recours engager, et quelles procédures suivre.

Vous souhaitez en savoir plus sur les recours possibles et envisageables dans votre cas ?


Les recours en cas de fissures sur votre maison :