La contre expertise, ou expertise contradictoire, est initiée par un acteur en désaccord avec les conclusions d’une première expertise, afin de contester celle-ci. Dans le monde du bâtiment, cette première expertise est souvent celle de l’expert d’assurance suite à un dommage sur l’ouvrage réalisé. Le tiers en désaccord avec les conclusions de l’expert ayant mené la première investigation peut demander une contre expertise afin d’obtenir un second avis et demander révision des conclusions initiales. Il est légitime de demander le rapport complet de la première expertise, lorsque menée par un expert d’assurance, à l’assurance même. L’article 1353 du Code civil oblige l’assureur en ce sens.

contre expertise fissures

Comment organiser une contre expertise ?

L’organisation d’une contre expertise répond à un formalisme particulier. C’est à l’initiative de la partie qui se sent lésée qu’elle est organisée. Elle y convie par lettre recommandé, et 21 jours avant la date de contre-expertise à minima, les différentes parties qui ont liberté de donner suite ou pas. Il est préférable que tous les acteurs concernés soient présents. Cependant en leur absence, l’expert mènera ses investigations et établira son rapport en toute impartialité. Il est possible d’envoyer le rapport à l’assurance pour révision des conclusions si différentes dans le second rapport. De plus, s’il devait s’avérer que le litige soit porté en juridique, ce rapport pourra être reconnu comme pièce à charge

Quel est le coût d’une contre expertise et qui paie ?

Le coût de la contre expertise peut aller de quelques centaines d’euros à quelques milliers. Les critères qui définiront le coût de contre-expertise sont : la complexité du litige, le degré de responsabilité et le domaine d’expertise. Il est régulièrement constaté des coûts de contre expertise compris dans une fourchette entre 1500 et 3000 €.

Qu’arrive-t-il une fois la contre expertise réalisée ?

Trois cas sont possibles. Soit les résultats de la contre expertise concordent avec l’expertise initiale. En ce cas, vous n’avez plus qu’à vous plier à ces conclusions. Soit elles divergent, en ce cas une négociation peut être initiée pour trouver un compromis sur le dédommagement en jeu. Soit, dernier cas, elle diverge mais l’assurance campe sur ses positions et refuse de revoir son jugement. En ce cas, vous devrez envisager un recours en juridique pour espérer obtenir gain de cause.

Contact recours assurance fissures décennale


Vos questions du jour concernant la contre-expertise pour des fissures sur une maison :

  • Quels sont les recours pour une maison fissurée ?
  • Où trouver un expert en fissures indépendant ?
  • Quelles sont les démarches pour une contre-expertise sécheresse ?

Le recours en garantie décennale pour les fissures :