01.89.16.32.30

Taille de fissures :
Microfissures, Fissures fine, Lézardes

Les fissures rencontrées sur une maison, un immeuble, ou tout autre bâtiment, sont classées selon leur taille. On parle plus précisément de la taille de l’ouverture de la fissure, appelée aussi l’amplitude. On retrouve donc dans l’ordre croissant de “taille” : les microfissures, les fissures fines et enfin les lézardes.

Les microfissures, taille inférieure à 0,2 millimètre de large.

Les microfissures sont des fissures de taille inférieure à 0,2 millimètre de large. Elles sont étroites et filiformes et peuvent présenter des dangers structurels comme superficiels. Elles peuvent prendre plusieurs formes et peuvent être composées de plusieurs fissures, même si visuellement ce dénombrement n’est pas repérable

Microfissures superficielles : quelle attitude adopter quand on en découvre dans sa maison ?

Certaines microfissures, tels que le faïençage, sont dues au phénomène de retrait des matériaux. Ce type de fissures est souvent la conséquence d’une hygrométrie trop importante lors de la réalisation de l’enduit ou d’un séchage trop rapide dû aux conditions de température inadaptées.

Ces microfissures, non traversantes, sont souvent circonscrites aux matériaux superficiels d’embellissement. Il convient cependant de s’assurer qu’il ne se passe rien en dessous et que les microfissures ne sont pas présentes sur le gros œuvre. Pour cette raison, il faut éviter de reboucher les microfissures tant que l’on ne s’est pas assuré qu’elles ne sont que superficielles et qu’elles n’évoluent plus.

Microfissures aggravées sur un mur de maison

Les microfissures sont petites, étroites et ne dépassent pas 0.2 millimètre de largeur. Elles peuvent être, malgré leur faible taille, traversantes, et donc être signe de désordres graves avérés. En effet, des microfissures dues à une compression de matériaux entre eux peuvent être la conséquence de fortes tensions aussi graves, voire plus que des fissures largement ouvertes. Elles sont fréquemment horizontales dans les cas de désordres aggravés. Leur réparation peut nécessiter de passer par des techniques de reprise en sous-œuvre telle l’injection de résine ou la mise en place de micropieux.

Les fissures fines, taille comprise entre 0,2 et 2 millimètres de large

Fissures-microfissures-lézardes

Les fissures fines sont des fissures dont la taille se situe entre 0,2 et 2 millimètres de large, on dit parfois qu’elles sont “en moustache” lorsqu’elles se trouvent aux angles des ouvertures et de leurs appuis. Statistiquement, il a été étudié et avéré que les fissures fines aux angles des bâtiments révèlent souvent des défauts de chaînage, et en suivi à hauteur des planchers, des flexions ou retraits de dalle et/ou plancher. 

Les fissures fines : entre microfissures et lézardes.

La taille des fissures peut être transitoire, il convient de savoir si les fissures relèvent d’un phénomène évolutif ou non pour savoir comment réagir. Si la taille des fissures varie dans le temps, c’est que les tensions qui ont causé leur apparition sont toujours actives. Les solutions à envisager viseront à stabiliser la situation avant de pouvoir reprendre l’esthétisme du bâtiment. Si leur état est stationnaire, il pourra être envisagé de simplement reprendre les embellissements impactés par les fissures.

Comment savoir si les fissures évoluent ?

Il n’est pas toujours aisé de se rendre compte de l’évolution des fissures. Des jauges ou de fissuromètres, placés sur les fissures peuvent permettre de se rendre compte et mesurer l’évolution de l’amplitude des fissures. D’autres phénomènes peuvent indiquer qu’une évolution de la fissure est en cours : apparition d’humidité, effritement de l’enduit, agrandissement de la longueur de la fissure.

Quelle que soit la situation, les fissures nécessitent analyse et intervention adaptées à la situation. Un expert peut vous accompagner dans cette démarche pour prendre les meilleures décisions.

Les lézardes, taille supérieure à 2 millimètres de large

fissures lézardes

Les grosses fissures ou lézardes sont celles dont la taille dépasse 2 millimètres de large. Souvent impressionnantes, très craintes par les propriétaires, elles sont révélatrices de désordres importants, structurels et qui peuvent encore évoluer. Face à ces désordres, il est fréquemment nécessaire de sortir l’artillerie lourde de réparation, telles que les reprises en sous-œuvre. La situation nécessite une analyse et une intervention souvent urgente avant que la sécurité des personnes soit en jeu et que l’ultime action possible soit de démolir la maison.

Les lézardes : un type de fissure traduisant de forts désordres

Si des lézardes sont présentes sur votre maison, on peut affirmer que cette dernière a bougé au-delà de la limite normale ou nécessitant une intervention simple sur la structure. Ces fissures, de large amplitude d’ouverture, traduisent, dans la majorité des cas, des mouvements de sol dont les causes peuvent être multiples : phénomène argileux, affouillement des terres, humidité.

Le fissures lézardes sur la maison : est-ce forcément grave ?

Dans certains cas, les lézardes n’affectent que la partie superficielle de la structure : cloison ou enduit mural. Il est cependant plus fréquent que les lézardes visibles tirent leur origine d’un phénomène plus profond présent sur le gros œuvre. Les éléments d’une maison étant liés entre eux, les désordres de fissuration sur l’enduit, surtout dans le cas de lézardes, se retrouvent sur d’autres éléments accolés à la partie impactée. Si c’est le cas, il faut intervenir vite et de façon stratégique. Demandez une expertise fissures afin de vous guider dans la résolution de ce problème.

Microfissures, fissures fines ou lézardes, comment mesurer leur évolution ?

L’observation des fissures dans la durée est possible au moyen de fissuromètre qui permet d’évaluer les risques structurels grâce une lecture des résultats avec une précision de 1/10ᵉ de mm. Les fissuromètres de type G1 sont souvent utilisés, ils résistent aux intempéries et peuvent, ainsi, être posés sans difficulté en façade. Il s’agit d’un outil professionnel utilisé par la plupart des experts bâtiments.

Qui contacter en cas de fissures dans une maison ou tout autre type de logement ?

Face à une problématique de fissures, un diagnostic vous aidera à prendre les bonnes décisions. Une expertise fissures établit par un expert technique vous permettra d’identifier la cause de la fissure, d’en déterminer sa gravité, de vous orienter sur les travaux nécessaires qu’il convient de réaliser.

Lorsque ce diagnostic est réalisé par un expert certifié, il peut vous être utile afin de poursuivre l’artisan ayant réalisé cette partie d’ouvrage, dans le cas où vous auriez délégué les travaux à une entreprise.

J'ai des fissures en façade, dans ma maison, ou sur tout autre type de bâti, que faire ?

Contactez un expert fissures, afin de :

Déterminer l'origine
des fissures

Evaluer la gravité
des fissures

Être infomé ​
sur les recours possibles

Recevoir des préconisations
d'actions à mettre en œuvre