01.89.16.32.30

Une charpente fissurée, c’est une structure déformée

La charpente est, en général, l’élément posé en dernier dans la phase gros-œuvre du chantier. Elle est donc considérée, à juste titre, comme un élément porteur et structurel de la maison. Des fissures sur la charpente auront des conséquences sur les autres éléments de votre maison : la toiture de manière directe (désalignement des tuiles, par exemple) et les autres éléments sur lesquels elle repose de manière indirecte. Tout cela se traduit par une déformation globale de la structure et des phénomènes de fissuration.

Quels éléments peuvent générer des fissures dans la charpente ?

fissures charpente

La majorité des charpentes sur les maisons individuelles sont en bois. Le bois est un élément vivant, sujet aux affres du temps, des intempéries, du poids des tuiles. Il est très sensible de même aux variations d’hygrométrie (humidité). Il gonfle et se rétracte en conséquence. Les essences de bois composant la charpente, si elles ne sont pas identiques, peuvent avoir des comportements différents. De ce fait, un élément peut tendre à se déformer non uniformément du reste et générer des déformations remettant en cause la stabilité de la charpente. En conséquence de ce type de phénomène, des fissures peuvent survenir. L’apparition de fissures dans une charpente peut aussi être le signe de présence d’insectes xylophage ou de champignons lignivores. Ces désordres nécessitent un traitement spécifique.

Deux malfaçons courantes touchant la charpente

  • Les pannes sablières sont fixées dans les murs. Moins il y a de pente sur une toiture, plus la panne se trouve à l’intérieur du mur. Elle doit être parallèle à la façade. Si les pannes sont mal fixées, cela peut engendrer la fissuration des murs, voire l’effondrement de la structure.
  • Pièce rampante de la ferme d’une charpente, l’arbalétrier est associé à l’extrémité de l’entrait et le sommet du poinçon. Elle a donc pour rôle de soutenir les pannes intermédiaires. Si elle ne forme pas un seul et même bloc (en deux parties, par exemple), le report des charges ne peut plus être assuré, ce qui peut provoquer des fissures.

Quels types de fissures dans la charpente ?

Plusieurs types de fissures peuvent être rencontrés sur une charpente. Des fissures de rupture, dues à une mauvaise qualité du bois ou à une section de poutre trop petite, sont des désordres à traiter urgemment pour ne pas remettre en cause la pérennité de la maison. Des fissures de retrait peuvent également apparaître en cas de mauvais séchage du bois et nécessitent une analyse approfondie pour savoir si les fissures sont dangereuses ou non. Enfin, des fissures peuvent survenir aux jonctions des éléments de charpente dues à un mauvais ancrage de la charpente sur le gros œuvre.

Quelles précautions pour prévenir les fissures sur les charpentes ?

Comme évoqué plus haut, la charpente est composée de bois “vivant” qui nécessite un contrôle régulier dans le cadre de son entretien. L’agence de Qualité Construction QUALIBAT recommande un contrôle annuel de la charpente par un intervenant spécialisé. Vous pouvez aussi par vous-même, observer au quotidien l’état de votre toiture et signaler à un professionnel tout détail qui vous semblerait suspect : défauts de planéité, désalignement des tuiles ou des ardoises, déformation des gouttières. Tous ces indices de début de désordre peuvent aboutir à des fissures dans la charpente.

J'ai des fissures en façade, dans ma maison, ou sur tout autre type de bâti, que faire ?

Contactez un expert fissures, afin de :

Déterminer l'origine
des fissures

Evaluer la gravité
des fissures

Être infomé ​
sur les recours possibles

Recevoir des préconisations
d'actions à mettre en œuvre