01.89.16.32.30

Chape liquide ou dalle en béton fissurées : quelles conséquences ?

Fissures sur gros œuvre : un possible effet cascade

Le gros œuvre de votre maison, si l’on se permet un parallèle avec la médecine, est le squelette de votre construction. Mal réalisé, il impacte l’ensemble du fonctionnement de l’ouvrage. Le parallèle continue si l’on considère que les éléments de gros œuvre sont recouverts d’éléments de second-œuvre, ne permettant pas de prime abord de constater les désordres telles que les fissures. Et ce, de la même façon que notre squelette, qui, recouvert d’un ensemble de tissus et de matière organique, rend plus difficile un diagnostic rapide sans passer par un médecin. L’apparition de fissures provenant du gros œuvre et impactant le second œuvre est l’équivalent de la fracture ouverte pour le corps humain.

fissures gros œuvre

Qu’est-ce que le gros œuvre ?

Le gros œuvre représente l’ensemble des ouvrages d’une construction qui composent son ossature, et assurent son intégrité et sa stabilité. Font ainsi partie du gros œuvre les fondations, l’assainissement, le soubassement, l’élévation des murs, la charpente, la toiture et les menuiseries extérieures. Cette ossature est généralement en béton armé. Pour une structure plus légère, on utilise des parpaings. Mais elle peut être aussi en bois, en brique, en terre cuite, en terre battue ou encore en paille.

Fissures sur gros œuvre : pourquoi la maison se fissure-t-elle ?

Des fissures peuvent apparaître, en cas de malfaçons de la construction au niveau du gros œuvre. Par exemple, si les fondations sont insuffisantes ou absentes, des tassements différentiels et des fissures peuvent survenir. Les fondations, en effet, représentent l’assise et le support de la maison et assurent donc la stabilité de la construction.

Lors d’apparition de fissures dans le gros œuvre, celles-ci déclenchent généralement d’autres désordres sur les autres éléments du bâti : revêtements, défauts sur les menuiseries, les planchers, … Une fissure sur le gros œuvre apparaîtra à un moment ou à un autre en surface. Pour cela, elle aura traversé les éléments la recouvrant et donc déclenché d’autres désordres de construction.

Fissures sur chape liquide : visibles sur le revêtement

Selon les derniers chiffres officiels de l’AQC (Agence Qualité Construction), 42% des désordres de carrelage sont liés à des défauts de support et même 27% à une …absence de support. C’est dire l’importance du support, majoritairement des chapes sur béton. L’apparition récente des chapes liquides (ou fluides) permettant un auto-lissage et un auto nivellement, pour un produit prêt à l’emploi a rendu l’adaptation de ce support aux nouvelles réglementations écologiques concernant les planchers avec échanges thermiques (planchers chauffant et isolation thermique) plus facile. Elle n’a pas cependant résolu les problématiques récurrentes de fissures.

Fissures sur chape liquide : facile d’utilisation elle facilite … les fissures

Les règles de précautions d’usage d’une chape ont tendance à être rapidement oubliées. Conditions climatiques, aération et propreté d’application sont d’autant plus importantes que le séchage des chapes liquides est très rapide et donc très sensible. Pendant ce temps de séchage, la moindre variation environnementale influe conséquemment et les fissures guettent au tournant.

Fissures sur chape liquide : une laitance après séchage à nettoyer

À l’utilisation de chapes liquides dites “anhydrites”, deux phénomènes surviendront : une conservation interne d’humidité résiduelle importante, et surtout une laitance en surface de la chape qui doit être éliminée, par ponçage, afin d’assurer la bonne accroche du revêtement qui viendra s’apposer dessus. Si ce dernier se fissure, l’on pourrait croire que la chape a fissuré alors qu’il s’agit d’un défaut de surface de la chape mal nettoyée.

Pour éviter les fissures, il faut respecter les règles de l’art concernant les chapes

L’usage de chapes liquides ne doit pas faire oublier que, comme pour toute réalisation du bâtiment, des normes et préconisations s’appliquent afin d’éviter des désordres tels que les fissures sur les ouvrages. Les DTU restent les normes de référence qu’il convient de consulter et maîtriser pour ne pas craindre les fissures.

La dalle béton : la victime désignée des fissures

fissures béton

Les dalles béton, dans les constructions type maison ou bâtiment collectif, sont des éléments qui, de par la caractéristique même du produit béton, et de par la nature même de leur rôle (élément structurel), sont soumis à de nombreux efforts et contraintes.

Qu’est-ce qu’une dalle béton ?

Une dalle béton, est une surface horizontale, en béton armé, plancher, toiture-terrasse ou dallage extérieur, qui repose sur une forme (couche nivelée en sable, granulats divers, mortier ou béton grossier) ou sur des appuis, comme des poutres ou des poteaux, par exemple.

Pourquoi apparaissent des fissures sur les dalles en béton ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’apparition de fissures sur une dalle béton. Par exemple, une dessiccation par temps chaud, ou encore un excès de courant d’air, lors du durcissement et du séchage de la dalle, a de fortes chances de provoquer des fissures. La mauvaise mise en œuvre de la dalle est également souvent à l’origine des désordres (coulage en plusieurs fois, erreur de dosage du béton et/ou des adjuvants, mise en œuvre trop longue, etc.).

La dalle béton : de multiples risques de fissures

La réalisation d’une dalle béton nécessite une précision de mise en œuvre et possède tant d’étapes importantes pour être réalisée correctement qu’à chaque stade, un risque d’apparition de fissures est présent. Ci-dessous les principales causes de fissures de dalle béton :

  • Fissures de ressuage lors du séchage de la dalle
  • Fissures de retrait durant l’intégralité de réalisation de la dalle béton lors de variation d’éléments à gros volume en béton
  • Fissures de dalle béton dues à un phénomène de dessiccation ou de gel lorsque le béton est “jeune”. Ces deux cas impliquent des conditions climatiques extrêmes alors que la dalle béton n’est pas encore totalement solidifiée.
  • Fissures dues à une vibration trop importante pendant la réalisation de la dalle

Tous ces phénomènes, potentiellement causes de fissures, soumettent vos dalles béton à rude épreuve. Les températures et leur variation jouent un grand rôle dans la fissuration de la dalle.  La mauvaise mise en œuvre de la dalle est également souvent à l’origine des désordres (coulage en plusieurs fois, erreur de dosage du béton et/ou des adjuvants, mise en œuvre trop longue, etc.).

 

La dalle béton : l’épaisseur comme facteur essentiel pour éviter les fissures

L’épaisseur des dalles béton est déterminée en fonction de leur usage. Une dalle trop épaisse sera onéreuse en matière et ajoutera beaucoup de poids à la structure, créant des risques de fissures par descente trop importante de charges sur les autres éléments. A contrario, une dalle trop fine sera susceptible de se fissurer rapidement, d’éclater par endroits, causant des dommages esthétiques, voire plus d’ordre structurel et plus grave sur votre dalle béton.

La dalle béton : présente partout, le risque de fissures l’accompagne

On fait rarement attention aux nombres d’ouvrages où l’on retrouve des dalles bétons, cela fait partie de notre environnement et nous n’y portons pas le regard. Planchers de son habitation bien sûr, mais aussi terrasses, hangars, ateliers, piscines sont autant de constructions comportant des dalles béton et, par conséquent, au risque de fissure inhérent.

Quelle attitude face à des fissures sur le gros-œuvre ?

Face à ce type de désordre, une expertise fissures vous permettra d’analyser la situation et de mettre en place un plan d’action pour stabiliser les désordres. C’est le métier de l’expert bâtiment.

J'ai des fissures en façade, dans ma maison, ou sur tout autre type de bâti, que faire ?

Contactez un expert fissures, afin de :

Déterminer l'origine
des fissures

Evaluer la gravité
des fissures

Être infomé ​
sur les recours possibles

Recevoir des préconisations
d'actions à mettre en œuvre