01.89.16.32.30

Les solutions de réparation des fissures

On pourrait croire que réparer des fissures consiste simplement à les reboucher. Mais le traitement des seuls effets des fissures est insuffisant, sans une parfaite compréhension de l’origine des fissures et des facteurs aggravants. Quelles sont les solutions, en matière de traitement des fissures ? Faut-il réaliser des travaux importants, sur les fondations ou la structure ? Quelle dépense représentent ces travaux ?

Toutes les fissures sont différentes. Elles sont cependant classées en grandes “familles”, qui permettent de leur appliquer un modus de traitement spécifique. On trouve dans les modes de traitement, 3 grands types de travaux :
– Les travaux de consolidation, sur des fissures inertes sur lesquelles un renforcement est à réaliser avant reprise des embellissements ;
– Les travaux de reprises en sous-œuvre lorsque les désordres sont profonds et les fissures vivantes. Ces travaux permettant de retrouver un état stable de l’assise de l’ouvrage.
– Les travaux d’embellissement lorsque les fissures sont superficielles et n’ont qu’un impact esthétique ;

Travaux de consolidation pour renforcer la structure d’une maison fissurée : matage et agrafage

Si votre bien, maison ou appartement, a subi un phénomène ayant causé des fissures modérées, et que celles-ci sont stabilisées, vous pouvez envisager de consolider les fissures par agrafage et matage de celles-ci. Le matage, phase pendant laquelle on applique un mortier de retrait pour reboucher les fissures, vient après l’agrafage, phase première qui consiste à agrafer littéralement les deux côtés de fissures ensemble pour redonner de la solidité au mur concerné.

Agrafage mur fissuré

Travaux de reprise en sous-œuvre

reprise en sous-oeuvre par micropieux

Les micropieux pour les fissures “vivantes”

Lorsque les fissures sont vivantes, que le phénomène n’est pas stable et s’étend, la situation est urgente. Il faut stabiliser l’ouvrage avant d’envisager de reprendre les fissures. Pour cela, plusieurs méthodes existent : les longrines, l’injection de résine expansive, les micropieux… Le choix de la méthode utilisée dépendra des résultats de l’analyse de l’étude de sol et de l’état de fissuration de votre maison. L’objectif de ces travaux étant de stabiliser l’ouvrage pour rendre les fissures inertes, il restera ensuite à consolider et reprendre les embellissements de l’ouvrage.

L’injection de résine expansive

Pour réparer les dégâts causés par l’apparition de fissures, il est possible d’injecter du ciment sous les surfaces touchées, au niveau des fondations par exemple, ou dans les cavités apparues. Le recours au ciment (ou au micro-ciment) est habituel pour des travaux conformes à la norme NF EN 12715. Pourtant, il ne s’agit pas du seul matériau homologué : la résine expansive peut se révéler tout aussi pratique, voire plus efficace et plus adaptée que la mise en place de lourds travaux, tels que la reprise en sous-œuvre par micropieux.

injection résine expansive fissures
injection coulis de ciment

L’injection de coulis de ciment ?

Quand des fissures apparaissent sur la façade d’une maison, il est fortement conseillé de demander un avis professionnel, afin d’identifier les causes de la fissuration. Parmi elles, on compte notamment les mouvements de sol. Mener des travaux de confortement par injection de coulis de ciment est l’une des solutions à envisager en priorité, en fonction des conseils de l’expert.

Prévenir les fissures superficielles en façade

Peu importe l’ancienneté d’une maison, il suffit d’un rien pour la façade soit défigurée par des fissures. Ce phénomène peut apparaître suite à différentes causes et notamment de sollicitations et/ou contraintes provenant du sol. Avant de démarrer des travaux de réparation, il est impératif de déterminer l’origine exacte du désordre ainsi que les différents facteurs qui les aggravent. Voici les 5 étapes à suivre pour une réparation efficace en façade.

Fissures façade

Fissures : Quand faut-il prendre des mesures conservatoires ?​

mesures conservatoires fissures

Une mesure conservatoire, dans le domaine du bâtiment, vise à empêcher un dommage de se produire ou tout du moins à en limiter les conséquences. Dans le cas des fissures, des mesures conservatoires d’urgence peuvent être prises, lorsque la sécurité des personnes est mise en cause et que l’intégrité du bien n’est pas assurée. Des mesures conservatoires de précaution peuvent aussi être décidées, pour surveiller l’évolution de fissures afin de pouvoir agir rapidement si elles se dégradent.

Reboucher des fissures

Une fissure est souvent la traduction d’un désordre ayant affecté sa structure. Réparer implique donc de redonner sa stabilité et son monolithisme au bâtiment et par la même occasion, de s’assurer de ne pas voir apparaître d’autres désordres qui seraient consécutifs au premier. 

Avant de reboucher une fissure, il faudra analyser les fissures et leur potentiel d’évolution, comprendre la cause de l’apparition de ces fissures et procéder aux travaux de réparation, voire stabilisation du bâti en cas de fissures structurelles.

Comment se déroule une expertise fissure ?

Étape 1 :
Prise de contact

Validation du devis

Étape 2 :
Relevé terrain et études documentaires

Caractéristiques des fissures, du bâti et de l’environnement

Étape 3 :
Analyse des données

Origine des fissures, évaluation des risques, analyse des responsabilités

Étape 4 :
Remise du rapport d'expertise

Préconisations par un collège d’experts-métiers

Étape 5 :
Mise en œuvre des travaux

Mise en œuvre des travaux et/ou lancement des démarches de recours vers un tiers