01.89.16.32.30

Comment renforcer la structure d’une maison fissurée ?

La plupart des phénomènes de fissuration sont évolutifs. Réparer les fissures en les rebouchant n’est donc pas suffisant. Car, dans les jours ou semaines qui suivront, les fissures se rouvriront. Ou alors le bâtiment se fissurera ailleurs sur la façade. Se contenter de reboucher une fissure, c’est comme mettre un pansement sur une fracture ouverte !

Toutes réparations de fissures, pour être efficace et durable, passent par des travaux adaptés. Cela signifie qu’il convient de réaliser un diagnostic précis de l’origine des fissures, pour en espérer en éradiquer la cause. Aussi, il est conseillé de se tourner vers des experts indépendants, qui vont évaluer la gravité des désordres, déterminer leur origine et fournir des indications sur les différentes possibilités de réparation. Celles-ci seront ensuite effectuées par des professionnels. Ces réparations visent d’abord à éliminer la source des fissures, puis consistent en des travaux de renforcement de la structure et enfin d’embellissement de la façade.

Agrafage mur fissuré

L’agrafage et le matage pour renforcer la structure du bâtiment fissuré

1ère étape : l’agrafage

La fissure est un peu comme une blessure : il faut d’abord la nettoyer. Aussi, des spécialistes vont commencer par creuser le long des fissures, à l’aide d’une tronçonneuse, sur une profondeur d’environ 10 cm et une largeur de 5 cm. Ils vont ensuite préparer le terrain pour les « agrafes », en creusant perpendiculairement à la fissure le même type de trous, sur 40 à 50 cm de longueur. À ce moment, il devient possible de redonner de la solidité au mur, en posant des agrafes métalliques et en colmatant les rainures ainsi créées avec du mortier.

2ème étape : le matage des fissures

Le matage intervient après l’agrafage. Il consiste à introduire au niveau des fissures un produit spécial : le mortier à retrait compensé. Il en existe différents types, à choisir en fonction de la température constatée au moment de la réalisation des travaux. Le professionnel qui se charge de la réparation des fissures est là pour s’assurer que le produit utilisé est le plus adéquat. Après le matage, la structure est donc renforcée, mais n’est pas encore comme neuve : on laisse en général volontairement un retrait d’un centimètre, au niveau des anciennes fissures, pour préparer les travaux de finition.

Le voile d’enduit ou l’imperméabilisation pour un résultat esthétique

La technique du voile d’enduit

Les travaux d’embellissement de la façade se font quelques mois plus tard. La technique du voile d’enduit est conseillée pour les cas où la maison retrouve en moins d’un an son assise, après les travaux d’élimination des sources des fissures. Tout d’abord, il faut s’assurer qu’il ne reste pas d’irrégularités importantes après les travaux cités précédemment. Cela signifie qu’il faut donc colmater entièrement les dernières traces des anciennes fissures. Ensuite, on peut projeter sur l’ensemble de la surface de la façade touchée une couche d’enduit de 3 à 5 cm d’épaisseur, pour effacer les traces des anciennes fissures et des opérations de renforcement de la structure.

L’imperméabilisation de façade

Il existe toutefois des situations dans lesquelles la technique du voile d’enduit n’est pas la plus adaptée. Dans ces cas-là, il convient alors de recourir à une méthode assez proche : l’imperméabilisation de la surface. C’est alors un Revêtement Souple d’Imperméabilité (RSI) qui est projeté sur toute la façade, en une couche très fine (moins d’un millimètre). Comme avec le voile d’enduit, le résultat est homogène. Et en plus, il est résistant à l’apparition de mousse, mais aussi plus facile à entretenir.

J'ai des fissures en façade, dans ma maison, ou sur tout autre type de bâti, que faire ?

Contactez un expert fissures, afin de :

Déterminer l'origine
des fissures

Evaluer la gravité
des fissures

Être infomé ​
sur les recours possibles

Recevoir des préconisations
d'actions à mettre en œuvre