01.89.16.32.30

Fissures sur les revêtements de sol et mur : carrelage et parquet

Les sols intérieurs dans une maison, peuvent être en bois (parquet), en caoutchouc, linoléum ou PVC (revêtements souples), en pierre, en céramique (carrelage), en textile (moquette) ou encore en matière synthétique (revêtements stratifiés). Chaque type de sol intérieur possède des caractéristiques propres. La moquette, par exemple, permet de disposer d’une bonne isolation thermique et acoustique dans sa maison.

Ce sont principalement les revêtements en parquet et carrelages sur lesquels il est fréquent de se retrouver confronté à des fissures. Ces revêtements possèdent des caractéristiques qui leurs sont propres et donc fissurent pour des raisons différentes :

 

Faïence : carrelage mural et fissuration

carrelage murale

La faïence est une catégorie de carrelage destinée aux cuisines et salles de bain, à vocation esthétique mais également utile pour la protection. Les crédences de cuisine, au-dessus des plans de travail et des points d’eau visant à protéger les supports muraux sont fréquemment réalisés en faïence. Les salles de bain, dans lesquelles se retrouvent baignoires, douches, WC parfois permettent de protéger du désordre humidité les murs des pièces concernées.

Faïence salle de bain et cuisine : adapter les caractéristiques de faïence

Les caractéristiques de résistance des carreaux de faïence sont importantes pour éviter les fissures dans ces revêtements. Des faïences cuisines doivent pouvoir résister aux variations thermiques initiées par l’utilisation d’appareils de cuisson, par exemple. Des faïences de salle de bain ont pour but principal d’être étanche et c’est donc au niveau des joints de faïence que se portent l’attention pour une parfaite réalisation. Un travail minutieux permet la protection contre les infiltrations d’eau, à l’origine des fissures et dégradations. Choisir la faïence avec les bonnes caractéristiques est la première étape vers un revêtement sans fissures.

Fissuration sur faïence : des joints mal réalisés régulièrement incriminés

Dans le cas des pièces d’eau où les faïences protègent majoritairement les parois de mur formant la douche ou le haut de mur au-dessus de la baignoire, les fissures sont souvent initiées par la mauvaise réalisation des joints de faïence. Cela peut provoquer infiltrations et décollements des carreaux. La faïence en elle-même ne présentant que rarement des défauts de fabrication.

Fissuration sur faïence : respecter les DTU pour se protéger

La meilleure des protections est la bonne réalisation des ouvrages, dès le début, selon les règles de l’art, préconisées dans les DTU 52.2 : Pose collée des revêtements céramiques et assimilés, et le DTU 60.1 : Plomberie sanitaire pour bâtiment. Le suivi de ces préconisations réduit drastiquement les risques d’infiltrations, de fissures, de moisissures et des autres désordres sur ces revêtements.

Mon carrelage est fissuré : un problème de support et/ou de mise en œuvre

fissures carrelage

Si un revêtement en carrelage fissure, c’est qu’un défaut est présent. Soit un défaut de mise en œuvre (encollage ou barbotine) en est la cause, soit c’est une mauvaise préparation du support. Les rythmes et cadences de réalisations des logements actuels se font parfois au détriment du respect des règles d’application de ces revêtements et des temps de séchage nécessaires des supports. Il est possible de détecter des carreaux susceptibles de fissurer, lorsqu’un son creux est entendu si l’on en frappe la surface.

 

Afin de se prémunir dès le départ des fissures dans vos carrelages, il convient d’adapter le choix de celui-ci à l’usage de la pièce à laquelle il est destiné. Pour ce faire, les professionnels du métier ont établi un classement, appelé UPEC, pour adapter les sols, dont le carrelage, à l’usage final. Le classement UPEC qualifie les résistances à l’Usure, au Poinçonnement, à l’Eau et aux produits Chimiques, permettant ainsi un choix approprié de carrelage pour la pièce de destination.

Pourquoi le carrelage se fissure-t-il ?

Les fissures peuvent se multiplier sur l’ensemble du carrelage, notamment au niveau des angles. La fissuration du carrelage peut provenir d’une déformation de la dalle ou de la chape ou d’une malfaçon de la construction, comme une absence de joints de dilatation, par exemple.

Le fluage du plancher : souvent des problèmes de chapes

Le fluage des planchers (fléchissement du béton) a longtemps été pointé comme cause des soulèvements de carrelages provoquant des fissures sur les carreaux. Plusieurs tests récents démontrent que le fluage des planchers est un phénomène rare et que les nombreux constats de soulèvements de carrelages sont la plupart du temps dus aux retraits excessifs des chapes ou mortiers. Le retrait excessif entraîne une déformation de l’isolant qui génère un effet de vague et décolle puis fissure le carrelage.

Fissures sur carrelage dues à un descellement : pas de respect du séchage après pose

Lorsqu’ils se descellent, les carrelages sont fragiles et peuvent fissurer rapidement. Une cause fréquente de descellement des carreaux de carrelage est le non-respect du temps de repos après pause : de 5 jours sur un carrelage à usage normal, il peut aller jusqu’à 15 jours pour un carrelage à usage intensif.

Fissuration sur carrelage dans les pièces humides : de la nécessité d’une pose irréprochable

Les pièces humides, dans les habitats modernes, sont en grande partie carrelées, voire totalement. L’intérêt est d’adapter des carrelages avec une résistance à l’eau permettant une protection des sols et un entretien facile des surfaces. Attention cependant, une mauvaise réalisation de pose des carreaux ou un mauvais jointage peut vite provoquer infiltrations, décollements, fissures et moisissures. De plus, lorsque le support est touché et les carreaux fissurés, il ne reste plus qu’à tout enlever pour refaire. Les travaux sont susceptibles d’être coûteux !

Maison : les fissures sur les planchers

fissures parquet

Les planchers, selon le type d’habitation et les modes constructifs utilisés, peuvent être en bois, en béton ou encore en fer. Ils sont un élément structurel important, soumis à de régulières tensions dues aux mouvements des parois sur lesquelles ils sont fixés. De ce fait, les planchers peuvent fléchir (surcharges dues à une mauvaise connaissance des limites supportables des planchers).

Qu’appelle-t-on plancher ?

Un plancher est une paroi horizontale, constituant le sol d’un étage d’un bâtiment. Il est constitué d’une ossature, d’un remplissage et d’un ouvrage plan, formant le support du revêtement de sol. Il existe plusieurs types de plancher : plancher en bois, plancher en béton, plancher métallique, plancher mixte, etc.

Pourquoi les planchers se fissurent-ils ?

Des fissures apparaissent sur le plancher lorsque des tensions s’exercent sur la structure d’un bâtiment. Ces tensions peuvent provenir d’un phénomène de retrait-gonflement des argiles, ou encore être aggravées par une malfaçon de la construction (absence de fondations, par exemple). Il faut donc être attentif, car la structure de la construction – surtout lorsqu’elle dispose de plusieurs étages – qu’elle soit neuve ou ancienne, peut se disloquer, voire s’écrouler, dans le pire des cas.

Quels types de fissures peut-on rencontrer sur un plancher ?

Les fissures issues de surcharges de planchers ont tendance à apparaître sur les murs auxquels ils sont reliés. Il est fréquent de rencontrer des fissures horizontales longeant le plancher sur les façades des maisons. Ces fissures sont des indices à prendre en compte pour détecter des problématiques de fissuration sur les planchers.

Fissures planchers : se méfier des fissures observées sur le plafond

Dans les immeubles à plusieurs étages, mais aussi dans les maisons sur plusieurs niveaux, les fissures sur les plafonds peuvent être liées à des problèmes de planchers. Chaque année, plusieurs milliers d’habitations (immeubles et maisons) sont évacuées à la suite d’un arrêté de péril, comme à Marseille en 2018, les planchers font souvent partie des éléments mis en cause.

Fissures sur les planchers : des répartitions de charges modifiées lors de travaux

Les fissures sur les planchers peuvent aussi apparaître suite à des travaux dans votre logement. En effet, certains artisans se distinguant par leur méconnaissance des règles du bâtiment, impactent parfois les éléments porteurs des planchers lors de travaux de rénovation (en modifiant ou ancrant des éléments sur des poutres notamment). Si des travaux importants récents ont eu lieu dans votre logement et que des fissures apparaissent peu de temps après sur vos planchers, ne prenez pas de risques, faites venir un expert.

Fissures sur parquet : des conditions non adéquates ou des contraintes excessives

Le bois est un matériau “vivant”, sensible aux conditions de son environnement et aux sollicitations et contraintes qu’il subit. Humidité, contraintes de flexion, action du temps sont des agressions que subissent les parquets en permanence et auxquels ils réagissent selon leurs caractéristiques. Lorsque les sollicitations qu’ils subissent sont supérieures à leur résistance mécanique, des fissures peuvent apparaître et venir diminuer les qualités esthétiques et mécaniques du bois. Reste à savoir si les fissures sont réparables et comment préserver au mieux votre parquet.

Éviter les fissures sur parquet : 40% à 60% d’humidité dans l’idéal

Les causes de la fissuration d’un parquet peuvent être cherchées dans les conditions hygrométriques. Les parquets étant conçues pour “vivre” dans un environnement dont le taux d’hygrométrie est compris entre 40 et 60%. Un milieu trop sec peut causer des fissures par rétraction du bois, un milieu trop humide abîme le bois par pourrissement.

Les parquets, composés de lames, se modifient en taille et volume, sous l’action de la chaleur et de l’humidité. D’après les chiffres 2018 de l’INSEE, une humidité relative entre 40 et 60% sont les conditions les plus pérennes pour la majorité des parquets en bois. Lorsque les variations dépassent fortement ces valeurs, assèchements et gonflements peuvent provoquer craquèlements et fissures sur vos parquets.

 

Fissures sur parquet : fluage de la dalle ou rétractation de la chape

La deuxième cause possible de fissuration des parquets est la fixation trop contrainte des lames de parquet qui, si elles n’ont pas le jeu nécessaire pour se dilater et se rétracter dans leurs limites normales, finiront par fissurer en réaction à cette trop forte contrainte.

 

Comme pour les carrelages, certains parquets sont “collés”. C’est une méthode couramment utilisée aujourd’hui, pour les parquets massifs notamment. Cette solidarisation du parquet à son support le contraint à subir les mouvements de ce dernier. Si la dalle servant de support fléchit ou si la chape est mal réalisée, des mouvements peuvent avoir lieu et entraîner des contraintes sur le bois, allant jusqu’à fissurer certaines lames de parquet.

Fissures sur parquets : comment les réparer ?

Du fait d’être composé de lames, le parquet présente l’avantage de pouvoir en remplacer unitairement lorsque celles-ci présentent des défauts trop importants. Si fissures et défauts sont minimes et peu nombreux, vous pouvez envisager de les colmater avec de la pâte à bois. Pour certains désordres de taille intermédiaire, il est possible d’utiliser du papier mâché et du chanvre pour boucher les fissures avant de recouvrir le tout avec de la pâte à bois.

Parquets, carrelages : les rayures sur le sol sont-elles des fissures ?

Les rayures sur parquets ou carrelages peuvent être assimilées à de la microfissuration esthétique. Sur le carrelage, elles peuvent être dues à une mauvaise résistance du matériau à l’usure et au poinçonnement (qualification “U” et “P” des sols, classiquement U3P4). Concernant les parquets, elles peuvent venir d’un manque de finition de surface : couche d’huile manquante sur les parquets huilés ou nombre de couches de vernis insuffisantes.

J'ai des fissures en façade, dans ma maison, ou sur tout autre type de bâti, que faire ?

Contactez un expert fissures, afin de :

Déterminer l'origine
des fissures

Evaluer la gravité
des fissures

Être infomé ​
sur les recours possibles

Recevoir des préconisations
d'actions à mettre en œuvre